«

»

Sep 22 2016

Intervention en session du 22/09/2016 sur les aides aux organisations professionnelles agricoles

  portrait session juin 2016Voici l’intervention prononcée en séance du Conseil Départemental le 22 septembre 2016 au sujet du Rapport n°AGRI5 sur la charte agricole – convention avec la Chambre d’agriculture et les structures agricoles :

 

« Monsieur le Président, Madame la vice-présidente, chers collègues,

Je salue votre volonté de continuer à aider le secteur agricole en bonne intelligence avec la région. Et je comprends l’arrêt des aides directes pour la coopérative OPTIVAL au regard de la loi.

Pour autant, le rapport que vous nous soumettez aujourd’hui vise à prétendre que vous « confortez » le partenariat historique avec la profession agricole. Comment le Larousse définit « Conforter » ? Par « renforcer, le rendre plus solide ».

Lorsque vous diminuez de 28% les crédits inscrits pour la charte agricole par rapport à 2015, lorsque vous diminuez les moyens de 19% consacrés au programme 134 « appui aux structures professionnelles », je ne pense pas qu’on puisse parler de conforter, de renforcer, de rendre plus solide l’agriculture meurthe-et-mosellane.

Bien sûr, il vaut mieux verser ces 616 000€ au titre de l’agriculture, auxquels s’ajoutent de manière efficiente les 65K€ au titre de l’insertion. C’est mieux que moins, c’est encore mieux que rien. Mais c’est bien moins que les 770K€ de ceux consacrés en 2015.

comice3En cette année de crise agricole, ne diminuez pas les moyens alloués à l’appui aux structures professionnelles agricoles.

Vous allez me répondre que cette diminution de dépense contribue au redressement des finances publiques avec le poids croissant du RSA dans notre budget départemental.

La politique, c’est de faire des choix. Je ne partage pas les vôtres. En effet, j’aurais préféré conforter en réalité le partenariat avec la profession agricole. Vous, vous avez préféré plutôt maintenir à même niveau des subventions à des associations telles que l’association « amitiés tziganes ». Cette association qui remplit d’ailleurs des missions intéressantes. Pour autant, je m’interroge sur le montant puisqu’elle est soutenue à hauteur de 417K€ en 2016. Il y a commune un poids, deux mesures.

Revenons à nos moutons.

entre laboSi on regarde dans le détail de la charte qui nous est proposée aujourd’hui, il est dommage de baisser de 65K€ l’aide au groupement départemental sanitaire, qui participe à la veille sanitaire, à la qualité des produits, participant in fine à l’activité de notre laboratoire départemental, un laboratoire de grande qualité dont je salue le travail.

Alors que la jeunesse est une priorité de cette mandature, il est regrettable de baisser l’aide aux jeunes agriculteurs de 11% et de baisser de 21% les moyens alloués au point accueil installation de Meurthe-et-Moselle.

En revanche, vous maintenez quasiment le même montant de subvention à l’association Terres de liens qui a pour bilan depuis 2010 seulement 3 fermes bio dont 2 dans notre département, et 6 agriculteurs installés sur la Lorraine. Comme je vous l’ai indiqué en commission, je m’interroge sur la pertinence de leurs actions. Il y a comme un poids, deux mesures. Soyons au moins juste dans le traitement des demandes.

Pour conclure, eu égard à la situation personnelle dramatique de nombreux agriculteurs, je vous invite à modifier par décision budgétaire modificative les montants consacrés à la charte agricole en maintenant l’enveloppe de 2015. La santé et l’avenir de nos jeunes sont des priorités qui doivent nous rassembler. »

Thibault BAZIN