Téléphonie mobile (juin 2016)

portrait session juin 2016 BIntervention prononcée par Thibault Bazin lors de la session du 23 juin 2016 au sujet de la couverture en téléphonie mobile  :

« Monsieur le Président, Monsieur le Vice-Président, Mes chers collègues,

Bien sûr ces éléments vont dans le bon sens. Pourtant, perdurent de vrais problèmes de téléphonie mobile sur le territoire meurthe-et-mosellan. L’Est Républicain s’en faisait encore l’écho le 30 novembre dernier.

La couverture n’est pas satisfaisante dans notre département. Il existe encore dans la réalité de nombreuses zones blanches. Ne nous voilons pas la face !

De trop rares communes ont été considérées en zone blanche alors que de nombreuses devraient être considérées comme telles.

Des mesures dans les rares secteurs où elles ont été effectuées sont contestées et sont contestables.

Ce rapport est trompeur. Huit associations nationales d’élus, dont l’Association des Maires de France, l’Association des Maires Ruraux de France et l’Association des Départements de France, ont d’ailleurs demandé le 17 décembre 2015 la remise à plat du dispositif de couverture mobile, et l’ouverture d’une concertation avec l’Etat et les opérateurs pour définir un nouveau programme de couverture.

A la suite, Monsieur le Président, de votre courriel en date du 9 novembre dernier, concernant la couverture téléphonie mobile, je vous ai invité à effectuer des mesures dans les communes suivantes du canton de Lunéville-2 où des problèmes nous ont été partagés :

  • Domptail-en-l’air
  • Einvaux
  • Fraimbois
  • Landécourt
  • Loromontzey
  • Saint-Boingt
  • Saint-Mard
  • Vallois
  • sans oublier Saffais où les mesures réalisées sont contestées par le Maire. Les mesures n’ont même pas été prises dans les rues où il n’y a pas de réception… les points choisis ne reflètent pas la réalité des problèmes. Il en est de même à Coyviller sur le canton voisin de mes collègues Luc BINSINGER et Sabine LEMAIRE-ASFELD.

Je n’ai pas eu à ce jour de retour de votre part et le rapport n’en fait pas mention.

Je nous invite collectivement à n’oublier personne dans le cadre de cette démarche qui suscite beaucoup d’attentes légitimes dans ces territoires « déconnectés ».

L’essentiel, ce n’est pas de classifier ou non en zone blanche un territoire, l’essentiel c’est d’apporter une couverture en téléphonie mobile à toutes les habitations de Meurthe-et-Moselle, voilà un aménagement solidaire du territoire.

Investir pour la téléphonie mobile est une mission sociale de première importance pour rompre l’isolement et l’éloignement, mais aussi pour favoriser le développement économique (TPE, PMI, PMI, professions libérales) et tout simplement pour faciliter la vie quotidienne !

Monsieur le Président, au-delà du zonage contesté et contestable, pourriez-vous mobiliser notre département en lien avec les autres partenaires pour apporter des solutions en téléphonie mobile à tous les habitants et entrepreneurs exclus de couverture même s’ils ne sont pas reconnus en zone blanche aujourd’hui ou même en novembre prochain ? »