«

»

Déc 14 2016

Investissement sur le site des haras de ROSIERES et soutien à la profession agricole (session 14/12/2016)

img_0964   IMG_4954  Intervention prononcée en session du Conseil Départemental le 14 décembre 2016 au sujet du budget 2017 pour l’agriculture :

 

« Monsieur le Président, Madame la vice-présidente, chers collègues,

Ce rapport aborde notre laboratoire départemental, que nous avons eu l’occasion de visiter, qui assume de véritables missions de service public. La sécurité sanitaire est bien assurée dans notre département. Nous pouvons nous en féliciter. Nous pourrions aussi préciser que le laboratoire départemental intervient non seulement pour les agriculteurs mais aussi pour les contrôles de notre restauration collective.

Concernant le site départemental des haras, que nous évoquons moins que la colline de Sion ou le château de Lunéville, mais qui a lui aussi un rayonnement certain pour un coût limité pour notre collectivité. A chaque budget, vous inscrivez 65K€, soit le montant des loyers versés par les 3 organismes présents sur le site des haras de Rosières : l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation, le Pôle Hippique de Lorraine et la Société Coopérative d’intérêt collectif Haras régional de Rosières-aux-Salines.

IMG_4952Nous nous sommes interrogés en commission si les 65K€ en 2016 avaient été dépensés. Vous nous avez précisé hier par un tour de magie que sur les cinq dernières années le département à réinvestir une moyenne correspondant aux loyers perçus.

J’en déduis que la volonté réelle depuis 5 ans de votre majorité a été de ne pas investir ce site, propriété de notre département comme la colline de Sion ou le Château de Lunéville. Je m’inquiète sur la sincérité du budget proposé en 2016 puisque seulement 14K€ ont été investis, soit ¼ du loyer seulement.

Vous écrivez 65K€ en 2017 mais il semble que le transfert à venir à la Région justifierait le gel des investissements. Pourquoi écrire cette dépense si vous ne comptez pas la réaliser ? Ce budget me semble insincère.

IMG_4948

Avec les 50K€ des loyers de 2016 et les 65K€ des loyers de 2017, vous pouvez réaliser la 1ère phase de sécurisation des réseaux électriques estimée à 108K€. Ce ne serait pas un engagement qui pèserait sur la Région.

Nous espérons que les discussions de grande qualité entre votre exécutif et celui de la Région Grand Est, associant les différents partenaires, aboutissent rapidement pour ne plus retarder les investissements nécessaires pour assurer la pérennité et l’avenir de ce site remarquable au potentiel certain.

Au budget 2016, vous aviez prévu 616K€ aux organisations professionnelles agricoles dont 325K€ au groupement départemental sanitaire. Comme le Ministre Stéphane LE FOLL l’a précisé à travers une réponse à la question du député Sébastien HUYGUES, ce sera à la Région d’assumer les aides au groupement départemental sanitaire.

Ainsi, si vous maintenez les subventions aux organisations professionnelles agricoles restantes au même montant que chacune a reçu en 2016, il restera 236K€ à l’enveloppe proposée cette année de 527K€. Le budget proposé manquerait de sincérité.

vachesMonsieur le Président, Madame la Vice-Présidente, vous aviez entendu depuis plusieurs mois la demande de la profession d’un accompagnement supplémentaire pour les agriculteurs en grande difficulté. Je vous fais la proposition suivante : pourrions-nous consacrer ces 236K€ non alloués à un accompagnement supplémentaire de la profession agricole pour surmonter la crise ? »

Thibault BAZIN

Conseiller Départemental du canton de Lunéville-2